Les praticiens du Temps d’être souhaitent développer l’image de leur pratique et œuvrent à la reconnaissance de ces pratiques dans la société civile. Ils s’engagent donc à offrir un service de qualité professionnelle à leur public validé par des certifications reconnues.

Les praticiens du Temps d’être partagent des valeurs humanistes et un esprit d’ouverture. Ils ont pour volonté d’accueillir tout public, sans distinction d’âge, de morphologie, d’handicap ou d’appartenance ethnique, sociale, religieuse ou culturelle.

Sensibles aux valeurs d’entraide et de solidarité, ils s’engagent à pratiquer des tarifs raisonnables, fixés équitablement, pour permettre l’accès du plus grand nombre à leurs pratiques.

Les praticiens du Temps d’être ont une pratique respectant les principes de laïcité et de respect de la personne humaine dans toutes ses dimensions (corporelle, mentale, émotionnelle et spirituelle). Ils s’abstiennent notamment d’orienter leurs usagers vers quelques croyances ou religions que ce soient. Leur activité de praticiens est indépendante de toute appartenance à des groupes désignés comme sectes dans les rapports parlementaires français.

Leur préoccupation majeure est d’assurer au mieux de leurs compétences le bien-être physique, émotionnel et mental de leurs patients dans le respect des choix de vie de ces derniers. Ils adoptent une attitude d’écoute et de bienveillance. Ils refusent de profiter de l’ascendant lié à leur rôle ou condition, comme d’user de toute relation de pouvoir et d’aliénation à leur personne, leurs concepts ou leur pratique.

Les praticiens du Temps d’être déclarent ne pas se substituer aux professionnels de santé conventionnés. Ils ne tiennent pas de discours incitant directement ou indirectement à rejeter les thérapies conventionnelles, et ont pour règle morale de respecter tout avis médical concernant le bénéficiaire de ses services. Ils ne font rien qui pourrait faire perdre des chances de soins appropriés ou de guérison à des personnes atteintes de pathologies et ne substituent pas leurs pratiques à un traitement médical.

Les praticiens du Temps d’être excluent de leur démarche tout dogmatisme et exclusivisme et s’engagent à une prudente humilité. Ils s’engagent à informer honnêtement leurs usagers. Ils s’engagent à éviter toute fausse représentation quant à leur niveau de compétence ou à l’efficacité de leurs services, ainsi que toute publicité exagérée, surévaluée ou trompeuse de nature à induire l’usager en erreur.

Les praticiens du Temps d’être accordent une importance particulière au respect de l’intégrité physique et psychique de la personne, à son droit à la pudeur et se conforment aux normes de la décence et de l’hygiène.

Ils s’engagent à préserver l’intimité et la dignité de leurs usagers et conservent la confidentialité de tout renseignement obtenu dans l’exercice de leur pratique pouvant permettre l’identification des personnes.